LE NTH8 DIRIGÉ PAR LE COLLECTIF LES TROIS-HUIT, C'EST FINI

COMMUNIQUÉ DU 26 AVRIL 2022 :
LE NTH8 DIRIGÉ PAR LE COLLECTIF LES TROIS-HUIT, C'EST FINI !


télécharger le communiqué du 26 avril
télécharger le comuniqué du 4 mai suite au Conseil d'Arrondissment

« La division des raisons, la multiplication des peuples et l'incertitude des effets font assurément de mauvais arguments pour convaincre la puissance publique. Il se pourrait en revanche qu'elles fassent tout l'intérêt du théâtre. » Jacques Rancière



Chers publics, artistes, partenaires, habitantes et habitants du 8e, amies et amis,


En cette fin de saison 2021-2022, le NTH8/Nouveau théâtre du 8e, théâtre public dédié à la création, à Lyon, dans le 8e arrondissement, fondé et dirigé par le collectif Les Trois-Huit, fermera ses portes, conformément au souhait concerté de la Mairie du 8e, de la Ville de Lyon, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles/Ministère de la Culture.



Octobre 2003 - août 2022


Le NTH8 aura été un théâtre nouveau et de référence par la démarche collective adoptée, l'exigence artistique affirmée, la pensée d'un lieu public à l'ancrage local et territorial profond, durable et revendiqué dans un quartier populaire. Un théâtre dont l'expérience aura suscité l'intérêt d'un large public, de nombreux artistes, partenaires et observateurs professionnels jusqu'à l'échelle internationale. 



Destin d'un lieu de création hors normes


Il y a 3 ans, dans un désir de transmission, nous, le collectif Les Trois-Huit, avions rassemblé d'autres artistes afin de réfléchir à l'invention d'une nouvelle utopie partagée pour un théâtre à venir, où, avant de laisser la place, nous aurions transmis ce qui nous semble aujourd'hui essentiel : pérenniser un modèle alternatif de théâtre public, faire entendre la singularité de ce lieu et de son caractère exceptionnel, et permettre qu'un projet de théâtre pluriel et exigeant soit écrit et dirigé en collectif artistique.  Une nouvelle histoire commençait à s'écrire pour faire du sud lyonnais un large pôle de création, de transmission, un nouveau centre relié au monde, en archipels. Ce théâtre écrit avec chacun et chacune, poursuivait des chemins déjà parcourus ou traçait des voies inédites : place centrale faite à la création en langue des signes, compagnonnage avec de jeunes comédiennes et comédiens, programmation de théâtre jeune public, ateliers de pratique théâtrale avec les enfants, jeunes et adultes, pratique artistique dans les écoles du quartier, création d'outils multimedias à l'usage et à partir des artistes et des habitants...


En 2021, un bilan est dressé pour la première fois sans la participation des Trois-Huit par les partenaires publics qui décident alors de lancer au mois d'octobre un appel à projet sur le NTH8, invalidant de fait toute proposition de co-construction et de transmission. Nous en avons pris acte. Un nouveau collectif constitué d'artistes, fédérant partenaires et habitants fait alors la proposition d'un projet exigeant, partageant les valeurs historiques du théâtre, reprenant son équipe, affirmant des singularités nécessaires dans son fonctionnement et proposant de nouvelles explorations artistiques. Cet appel à projet est déclaré infructueux au mois de mars 2022 et les deux projets différents auditionnés sont refusés. 

Un second appel à projet va être lancé. Il aura pour conséquences directes le licenciement de toute une équipe, l'arrêt de fait de tous les projets menés en collaboration avec les partenaires et habitants du 8e et une saison 22-23 tronquée.


Se clôt ainsi, l'histoire d'une utopie théâtrale en actes. 



Pour que l'effacement du NTH8 n'en supprime pas les traces


Le NTH8 fermera donc ses portes, mais l'histoire de ce théâtre nous appartient, vous appartient, à vous tous et toutes. Nous vous invitons à en témoigner par écrit, en dessins, en photos, en vidéos, en enregistrements ou à laisser votre nom si vous souhaitez être associés son histoire * :

Afin que, grâce à vous, l'histoire d'un lieu hors normes puisse s'écrire, se transmettre, se raconter,

Afin que soit entendue la belle singularité propre à de nouveaux lieux de création,

Afin que l'on se souvienne des modes collectifs de fonctionnement et de gouvernance, et que ces modes soient reconnus comme un acte de création à part entière,

Afin que trace soit faite d'une démarche portant toute son attention aux différents partenaires du territoire auprès desquels nous avons travaillé sans relâche,

Afin que puisse être racontée votre rencontre avec ce théâtre, et les rencontres que vous avez faites par ce théâtre,

Afin que soit rappelé comment trois lettres et un chiffre ont construit une identité artistique et fonctionnelle que l'effacement n'effacera pas.



ON REMBALLE ! rendez-vous sur le parvis du théâtre JEUDI 30 JUIN 2022 de 16h00 à 21h00 


Nous serons là pour vous dire au revoir, parler avec vous, échanger autour d'un verre sous le signe des cartons et des pinceaux.

Avant cette échéance à laquelle vous êtes conviés, nous souhaitons remercier toutes les personnes qui ont fait vivre ce théâtre et qui en ont franchi la porte :

. le public de toute l'agglomération lyonnaise et au-delà, participantes et participants d'ateliers de pratique théâtrale, habitantes et habitants du 8è, professionnelles et professionnels du théâtre et de la culture. Vous publics, usagers, vous adultes, ados, enfants, vous partenaires, associations, vous artistes, vous enseignantes et enseignants, étudiantes, étudiants, universitaires...

. les artistes, techniciennes et techniciens, administrateurs, administratrices, personnels d'entretien qui y ont travaillé,

. les compagnies et structures artistiques qui ont imaginé et fabriqué là leurs créations,

. les structures culturelles et sociales, les établissements scolaires et universitaires, les organismes d'accompagnement, partenaires de nombreux projets, du quartier comme de l'agglomération,

. les théâtres qui ont accueilli nos spectacles et nos projets à l'échelle locale, nationale et internationale,

. les partenaires publics qui nous ont confié ce théâtre pour y conduire une expérience nouvelle, anticipatrice et singulière.



À tous, à toutes, nous, les Trois-Huit, disons au revoir, dans d'autres temps et espaces où se déploiera notre utopie de théâtre !



Les Trois-Huit, le 26 avril 2022

Vincent Bady

Alizée Bingöllü

Sylvie Mongin Algan

Guy Naigeon

Marie-Emmanuelle Pourchaire



* vos courriers peuvent-être adressés aux Trois-Huit avec pour objet « ON REMBALLE » par courrier, mail ou via les réseaux sociaux à LES TROIS-Huit / NTH8 - 22 rue du commandant Pégout 69008 Lyon - www.nth8.com - communication@nth8.com 



Communiqué du 4/05/2022 :



Chers élus, Chères élues, habitants et habitants du 8e



Lors du conseil d'arrondissement du mardi 3 mai 2022 des questions ont été posées par des élus du 8e sur la fin du projet NTH8 dirigé par Les Trois-Huit et nous les en remercions. Monsieur Berzane et Monsieur Bonniel ont apporté des réponses qui renvoient la responsabilité du devenir du NTH8 aux Trois-Huit et aux équipes ayant postulé à la première version de l'appel à projet. Cette inversion de valeurs est d'une extrême violence pour nous tous et toutes et nous pousse à réagir. 


(Conseil d'arrondissement du 3 mai 2022 visible sur youtube - à partir d'1h29 - )



Nous souhaitons revenir principalement sur 3 points :


- A l'affirmation : « Ce n'est pas la décision du jury (du 1er appel à projet) qui empêche l'activité du NTH8. Ce sont les Trois-Huit qui ont décidé de ne pas candidater. » nous, Les Trois-Huit, répondons :

Nous ne sommes pas responsables de la politique culturelle et des méthodologies de travail de la Ville, de l'Etat et de la Région. En 2019, la Ville, l'Etat et la Région ont considéré les Trois-Huit comme une équipe vieillissante et nous ont demandé de renouveler le projet, ce que nous avons fait. Ce projet renouvelé a été évoqué lors d'un unique rendez-vous en juin 2021 avec notre élue culture, accompagnée du Maire du 8e et de l'élu culture du 8e. Lors de cette réunion l'annonce d'un appel à projet nous a été officiellement annoncée. Notre démarche se trouvait donc caduque. Nous avons enregistré le désir des partenaires financiers de tourner la page. Nous avons relayé l'appel à projet et encouragé la naissance d'un nouveau collectif autonome et sa candidature. Nous ne comprenons pas que les financeurs n'assument pas publiquement leur désir de changement et feignent d'avoir espéré notre candidature . 


- A l'affirmation : « Est-ce que vous pensez vraiment qu'il est normal pendant 20 ans de renouveler (de manière tacite) une compagnie sans jamais remettre en question les choses » nous, Les Trois-Huit répondons  :

Le NTH8 n'a pas été une rente de situation pour les Trois-Huit. Notre présence depuis sa création a été co-construite et formalisée par la rédaction de conventions d'objectifs de 3 ans puis de 4 ans, co-écrites, ré-évaluées et signées par Les Tois-huit, la DRAC la Région et la Ville de Lyon. Ces conventions recouvraient des objectifs artistiques et culturels précis, définis ensemble. Un comité de pilotage se réunissait toutes les années pour en réaliser le bilan, le discuter. Les objectifs formalisés dans des conventions ont été discutés et posés dès la création de ce lieu, pourquoi laisser croire aux habitants et élus que la longévité de notre présence est dûe à une situation de complaisance, hors cadre légal ?


- A l'affirmation : « Les projets Au+ Plateau+  et En Actes déposés dans le cadre du premier appel à projet ne convenaient pas, sans ancrage territorial, avec une ligne artistique floue » nous, Les Trois-Huit répondons

Pourquoi faire porter aux équipes auditionnées la responsabilité de l'échec de l'appel à projet en dénigrant leurs qualités alors que c'est l'appel à projet lui même, fruit des négociations entre les partenaires financiers qui était à revoir. Ces projets ont été écrits à partir du peu de lignes définies dans le premier appel à projet. Nous rappelons que le NTH8 est le nom du projet porté par les Trois-Huit et que ce théâtre n'existe pas administrativement. L'enjeu de la Ville a été de maintenir des financements tripartites pour ce lieu. Du côté de l'Etat ce financement a été conditionné à l'octroi du label national «scène art enfance jeunesse»  ce qui rend évidemment absurde l'hypothèse d'une candidature des Trois-Huit et évacue de fait les deux équipe candidates. (En lien la lettre d'intention et le dossier Aux Plateaux, qui, dans un projet de 42 pages, n'a de cesse de citer le travail avec les habitants et le futur d'un travail en direction de l'enfance et de la jeunesse dès la rentrée). Pourquoi discréditer les propositions de deux équipes pour justifier des choix issus de négociations politiques constitutives du nouvel appel à projet ? 


- A la question posée « Qu'en est-il des équipes salariées, des licenciements, des reclassements... ? » 

Vous n'apportez aucune réponse. Un accompagnement reste pourtant encore possible


Pour finir nous, les Trois-Huit avons trois questions à poser, à la Ville, la Région et la DRAC sur les conséquences non discutées de ces décisions :

Qu'en est-il du travail bilingue français-LSF, des spectateurs et artistes sourds à Lyon et dans la Région ?

Qu'en est-il du compagnonnage-théâtre, de l'emploi, de la formation de jeunes comédiens et comédiennes ?

Qu'en est-il de la vie future de la compagnie Les Trois-Huit et de ses nombreux projets artistiques ?


Énoncer publiquement les enjeux de chaque partenaire financier sur l'avenir de ce lieu aurait été suffisant pour justifier ces décisions, sans en faire porter la responsabilité successivement aux Trois-Huit puis aux projets Aux Plateaux et En Actes. La confiance des citoyens et des citoyennes dans la parole politique s'en trouverait améliorée. 


alors 


ON REMBALLE !

Rendez-vous sur le parvis du théâtre

Jeudi 30 juin de 16h à 21h


Les Trois-Huit,

Vincent Bady

Alizée Bingöllü

Guy Naigeon

Sylvie Mongin Algan

Marie-Emmanuelle Pourchaire




Spectacles

   
0-0

dernières notesSites et Blogs des artistes